DÉCOUVREZ NOS PRODUITS SAISONNIERS ICI!

Logo
 
img
BLOGUE
— par Petit Brûlé

Le 8 août 2022

Les premières serres écoresponsables de nouvelle génération conçues au Québec arriveront bientôt!

Saviez-vous que les énergies fossiles représentent encore 81% de la consommation mondiale en énergie?

À la ferme écologique du Petit Brûlé, nous sommes fiers de cultiver l’avenir en annonçant la construction de serres écoresponsables et résolument modernes. Nos installations seront les premières à marquer le grand retour des serres en verre de nouvelle génération conçues au Québec et à minimiser l’utilisation d’hydrocarbures.

Guidés par les valeurs d’écoresponsabilité et d’autosuffisance, nous adaptons nos façons de faire à notre climat pour permettre la consommation de produits locaux tout au long de l’année — une première dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges!

Serres chaudes vs serres froides


Les serres chaudes abriteront les fruitset légumes qui nécessitent une serre tempérée selon leur climat d’origine, comme les tomates et les concombres.

Les serres froides, quant à elles, serviront à rafraîchir l’atmosphère intérieure lorsque le soleil d’été est plus persistant, évitant ainsi que la serre n’atteigne des températures trop élevées pour certaines espèces telles que les épinards, la laitue et la roquette.

Vous aimeriez en savoir plus sur nos installations écoresponsables? Visitez notre ferme en ligne ou abonnez-vous à notre infolettre pour un avant-goût des nouveautés!

Au total, ce sont 6 serres d’une superficie de culture de 3338 m² qui alimenteront les paniers bios signés Petit Brûlé. Nous privilégierons des sources d’énergie renouvelable comme la géothermie pour chauffer nos serres en hiver avec un fluide frigorigène. Notre objectif : bâtir un système de production autosuffisant dans des installations multifonctionnelles et écoresponsables pour favoriser une alimentation plus locale.


«Nous utiliserons des techniques de culture sans engrais de synthèse, sans organismes génétiquement modifiés, sans hormones de croissance ni antibiotiques, sans irradiation ni agents de conservation de synthèse. »

- Maxime Lamontagne, chargé de projet, CPI